Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

Contexte humanitaire

Depuis décembre 2013, le Soudan du Sud est en proie à un violent conflit entre le gouvernement et les forces d’opposition. Les violences se sont rapidement étendues à tout le pays, et principalement aux Etats d’Unity, du Nil Supérieur et de Jonglei. Aujourd’hui, malgré la signature de l’Accord de Paix entre les deux parties au conflit, la situation politique et sécuritaire reste encore très instable et imprévisible.

Des millions de personnes au Soudan du Sud ont été et sont encore aujourd’hui touchées par le conflit. Parmi elles, 2,1 millions de déplacés, qui à cause de la situation trop fluctuante doivent encore fuir régulièrement. Le nombre de déplacés par Etat évolue sans cesse. La reprise des conflits pendant la saison sèche a étendu la crise à de nouvelles provinces pourtant considérées comme relativement stables, et a aggravé la situation, notamment dans les trois Etats les plus touchés.

L’Etat peine à fournir les services de base à ses populations, et le manque d’infrastructures adéquates engendre de graves problèmes de santé : infections respiratoires, diarrhées dues à l’eau insalubre, choléra, paludisme, oreillons. Les taux de mortalité du Soudan du Sud explosent à cause de l’augmentation de ces maladies ainsi que des blessures de guerre souvent mal soignées, par manque de moyens. Le conflit a également perturbé le fonctionnement du marché économique, et a causé la perte des moyens d’existence de nombreux ménages. La population sud-soudanaise vit aujourd’hui une crise de malnutrition majeure.

2016 Octobre Sud-Soudan contexte-enfants-eau-fontaine-vincent-tremeau.jpg

Photo : © Vincent Tremeau 

L’instabilité persistant, des milliers de déplacés continuent à se réfugier au sein des sites de protection des civils des Nations unies, les « POC ». L’un des plus gros est à Malakal, dans l’Etat du Nil supérieur, et accueille plus de 47 000 personnes depuis février 2015. Ce POC est désormais saturé, accueillant le double de sa capacité. De plus, celui-ci a perdu une partie de sa capacité d’accueil après l’attaque d’un groupe armé et de violents affrontements intercommunautaires. Certaines personnes se sont déplacées au sein même du camp mais d’autres sont reparties dans la ville, pour trouver refuge auprès des communautés hôtes.

En Juillet 2016, de violents affrontements ont éclaté entre les deux forces rivales du pays – La branche de l’Armée Populaire de Libération du Soudan (SPLA) loyale au Président Salva Kiir et celle loyale à l’ancien Vice-Président Riek Machar – dans la capitale Juba et ses alentours. A la suite de ces combats, le nombre de déplacés est passé à 3,2 million de personnes, et le nombre de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire se chiffre désormais à 5,1 million.De plus en plus de déplacés commencent à arriver du nord ou du sud de l’Etat du Nil supérieur. Les populations déplacées sud-soudanaises ne pourront pas retourner chez elles sans que la situation ne montre de signes tangibles d’amélioration et d’apaisement.

Des équipes d’urgence de Solidarités International se déploient également sur les autres nœuds de crise, que ce soit à Wau ou Minkaman, lorsque des alertes humanitaires sont levées.
L’environnement dans lequel vivent ces déplacés, qu’il s’agisse de camps de fortune, de communautés d’accueil ou de POC, est de plus en plus insalubre et dangereux, notamment à cause du manque d’infrastructures d’eau, d’hygiène et d’assainissement.

En chiffres :
Population : 12,34 millions d’habitants
Espérance de vie : 54 ans
Indice de Développement Humain (IDH) : 169ème sur 186 pays
Taux de pauvreté : 50,6%

Chiffres PNUD 2014-2015


Soutenez nos équipes sur le terrain

JEFAISUNDONBLEU

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En direct du terrain

Soudan du Sud : le silence assourdissant des violences

Soudan du Sud : le silence assourdissant des...

Dans le nord du Soudan du Sud, les combats entre l’armée régulière et les groupes rebelles font des milliers de victimes qui fuient vers le Soudan pour...
« Les populations sud-soudanaises sont parmi les plus durement touchées par les conflits »

« Les populations sud-soudanaises sont parmi...

Alors que le Soudan du Sud subit encore de plein fouet le conflit entre le gouvernement et les forces rebelles, les besoins des populations, qui sont parfois...
Soudan du Sud : faire face aux violences

Soudan du Sud : faire face aux violences

Camp de déplacés, au Soudan du Sud. Pour faire face aux violences quotidiennes dans une grande partie du pays, des milliers de personnes se retrouvent...
Crise alimentaire au Soudan du Sud : la crainte de la saison des pluies

Crise alimentaire au Soudan du Sud : la crainte...

Des prix qui s’envolent, des centaines de milliers d’enfants en situation de malnutrition, un accès humanitaire de plus en plus difficile... La crise qui...
  • Soudan du Sud : le silence assourdissant des...

    Actualités
  • « Les populations sud-soudanaises sont parmi...

    Témoignages
  • Soudan du Sud : faire face aux violences

    En images et vidéo
  • Crise alimentaire au Soudan du Sud : la crainte...

    Actualités

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Soutenir nos actions

2012-Juillet-13.Renaud-Douci.SSoudan Avec 120€, soit 30€ après déduction fiscale, vous offrez à quatre familles, l’accès à l’eau potable pendant 1 mois.

Je fais un don

Aidons les réfugiés

affichekitdigniteB

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS