Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

SOUDAN DU SUD : Arrêter le choléra à temps

Le ministère de la santé sud soudanais a confirmé hier l’apparition du choléra à Juba, la capitale du pays, où des dizaines de milliers de personnes fuyant les violences se sont réfugiées au sein de deux bases des forces onusiennes.

Elles vivent là dans des conditions très précaires. Maintenir un accès à l’eau et à l’assainissement est pour nos équipes un défi quotidien, alors que la saison des pluies a commencé.

"Dans ce contexte particulier de promiscuité extrême, le développement de cette maladie aurai des conséquences dramatiques pour des populations déjà affaiblies par plus de 6 mois de déplacement, et alors que le conflit les prive de toute perspective de retour à court terme, indique Frédéric Penard, directeur des opérations de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL.

Extrêmement contagieux et mortel si il n’est pas traité, le choléra se transmet par voie orale : par l’eau, par la nourriture et par les mains souillées, à cause d’une absence d’hygiène. Endémique dans la région, la maladie a fini par frapper. 

Depuis bientôt 6 mois, nos équipes interviennent sans relâche dans plusieurs sites de déplacés, dont ceux de Juba et Malakal, pour améliorer les conditions de vie, d’hygiène, et d'accès à l’eau et à l’assainissement de milliers de familles.

"Nous appelons l’ensemble des acteurs humanitaires à redoubler d’efforts et à renforcer leur coordination en eau, hygiène, assainissement et santé pour une réponse efficace, seule capable d’enrayer une épidémie qui serait meurtrière."

Présentes dans 18 pays en crise et spécialisées dans la réponse en eau, hygiène et assainissement, les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL sont particulièrement engagées dans la lutte du choléra, en Haïti, en République Démocratique du Congo et au Niger.

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En direct du terrain

Soudan du Sud: les vulnérables de Wau Shilluk

Soudan du Sud: les vulnérables de Wau Shilluk

La déclaration de famine dans l’Etat d’Unity en février attire les regards du monde, mais les problématiques sont bien plus larges, profondes et...
« Les populations sud-soudanaises sont parmi les plus durement touchées par les conflits »

« Les populations sud-soudanaises sont parmi...

Alors que le Soudan du Sud subit encore de plein fouet le conflit entre le gouvernement et les forces rebelles, les besoins des populations, qui sont parfois...
Soudan du Sud : faire face aux violences

Soudan du Sud : faire face aux violences

Camp de déplacés, au Soudan du Sud. Pour faire face aux violences quotidiennes dans une grande partie du pays, des milliers de personnes se retrouvent...
Soudan du Sud : le silence assourdissant des violences

Soudan du Sud : le silence assourdissant des...

Dans le nord du Soudan du Sud, les combats entre l’armée régulière et les groupes rebelles font des milliers de victimes qui fuient vers le Soudan pour...
  • Soudan du Sud: les vulnérables de Wau Shilluk

    Actualités
  • « Les populations sud-soudanaises sont parmi...

    Témoignages
  • Soudan du Sud : faire face aux violences

    En images et vidéo
  • Soudan du Sud : le silence assourdissant des...

    Actualités

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Soutenir nos actions

2012-Juillet-13.Renaud-Douci.SSoudan Avec 120€, soit 30€ après déduction fiscale, vous offrez à quatre familles, l’accès à l’eau potable pendant 1 mois.

Je fais un don

Aidons les réfugiés

affichekitdigniteB

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS