Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

APPEL D’URGENCE : Arrivée massive de réfugiés au Soudan du Sud

Hommes, femmes, enfants… Ils sont plus de 100 000, ces trois derniers mois, à avoir fui les états soudanais du Nil bleu et du Sud Kordofan pour s’entasser dans les camps surpeuplés de Yida et de Maban. Alors que cet afflux de réfugiés ne tarit pas, SOLIDARITES INTERNATIONAL a envoyé sur place des équipes d’urgence pour remédier aux conditions d’hygiène désastreuses et au manque d’eau potable auxquels sont aujourd’hui confrontées plus de 170 000 personnes fortement affaiblies.

L’association appelle à la mobilisation de moyens financiers, logistiques et humains plus importants pour leur porter assistance et éviter tout risque d’épidémies mortelles.

Près d’un an après son indépendance, le fragile état du Soudan du Sud connait une urgence humanitaire dramatique. ”L’intensification des combats, l’arrivée de la période de soudure (qui sépare l'épuisement des réserves de la récolte suivante) et de la saison des pluies ont poussé plus de 100 000 personnes supplémentaires à traverser la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud pour trouver refuge dans les camps des Etats de Unity et de Upper Nil. Dans le camp de Yida, le plus important du pays, la population a plus que doublé depuis fin avril, passant de 27 500 personnes à plus de 63 000 cette semaine selon le HCR", alerte Fabienne Mially, notre chef de mission sur place.

Cet afflux massif de réfugiés, jusqu’à 1 000 personnes par jour à Yida, pose de très sérieux problèmes sanitaires. Du fait de la surpopulation et du manque d’infrastructures (latrines et points d’eau), les maladies hydriques (diarrhées) sont la première cause de morbidité des réfugiés. ‘’Ces familles sont restées cachées dans la brousse soudanaise pendant des mois, sans assistance humanitaire parce que les ONG présentes au Soudan n’ont pas été autorisées à accéder à la zone. Après 7 à 10 jours de marche à travers les marécages, elles arrivent exténuées, dénutries et déshydratées dans des camps surpeuplés qui ne sont pas en capacité de les accueillir.’’

L’accès à l’eau potable et à l’assainissement,
une question de vie ou de mort
Les acteurs humanitaires présents dans les camps doivent en plus faire face à de nombreux défis pour intervenir dans la zone : insécurité due à la proximité avec la frontière, éloignement des camps de toute zone d’approvisionnement, routes d’accès rendues impraticables par la saison des pluies... Ils éprouvent de grandes difficultés à couvrir les besoins de base des personnes vivant actuellement dans les camps, en particulier en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement.
D’où le renfort de nos équipes d’urgence dans le camp de Yida (Unity) et dans un nouveau camp du comté de Maban (Upper Nile) (construction de centaines de latrines, approvisionnement en eau potable, campagnes de promotion de l’hygiène…). ‘’Pour éviter une épidémie et porter assistance à ces réfugiés qui ne cessent d’affluer, il est urgent de mobiliser des moyens financiers, logistiques et humains bien plus importants. C’est une question de vie ou de mort.’’

CONTACT PRESSE Renaud Douci - 01 80 21 05 94 / 06 98 96 58 35 (sur place à partir du 12 juillet)
Pour toute interview & information complémentaire, nous vous mettrons en relation avec Bérengère Tripon, responsable de nos opérations dans la Corne de l’Afrique et Fabienne Mially, notre chef de mission au Soudan du Sud.

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En direct du terrain

Soudan du Sud :

Soudan du Sud : "5 millions de personnes sont...

Au Soudan du Sud, l’impasse politique qui dure depuis trois ans déjà aggrave la crise qui affecte les populations. Les équipes de SOLIDARITÉS...
Famine au Soudan du Sud : entre aide d’urgence et soutien au long terme

Famine au Soudan du Sud : entre aide...

L’état de famine a été déclaré fin février au Soudan du Sud. 4,9 millions de Sud-Soudanais – 42 % de la population - ont besoin d’aide alimentaire....
« Les populations sud-soudanaises sont parmi les plus durement touchées par les conflits »

« Les populations sud-soudanaises sont parmi...

Alors que le Soudan du Sud subit encore de plein fouet le conflit entre le gouvernement et les forces rebelles, les besoins des populations, qui sont parfois...
Soudan du Sud : faire face aux violences

Soudan du Sud : faire face aux violences

Camp de déplacés, au Soudan du Sud. Pour faire face aux violences quotidiennes dans une grande partie du pays, des milliers de personnes se retrouvent...
  • Soudan du Sud : "5 millions de personnes sont...

    Actualités
  • Famine au Soudan du Sud : entre aide d’urgence...

    Actualités
  • « Les populations sud-soudanaises sont parmi...

    Témoignages
  • Soudan du Sud : faire face aux violences

    En images et vidéo

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Soutenir nos actions

2012-Juillet-13.Renaud-Douci.SSoudan Avec 120€, soit 30€ après déduction fiscale, vous offrez à quatre familles, l’accès à l’eau potable pendant 1 mois.

Je fais un don

Aidons les réfugiés

affichekitdigniteB

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS