Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

bandeau rca

RCA : 400 kms à pied pour fuir les violences

Bérengère Tripon, responsable de nos opérations en République Centrafricaine, vient de passer dix jours sur place. Pendant cette courte mission elle s'est rendue dans un camp de déplacés à Kabo, où elle a rencontré Hawa et sa fille. Elle témoigne.

témoignage RCAHawa a plus de 60 ans, elle est peule, ancienne nomade installée à Bangui depuis 30 ans. Avant les affrontements qui l’ont poussée à fuir avec sa famille elle était bouchère dans le quartier Boy Rabe. En décembre 2013, la peur les a amenés à se réfugier dans un camp de déplacés de Bangui. Mais en février dernier, craignant toujours pour leur vie, elle et sa famille, accompagnés d’une centaine d’autres personnes ont pris la route pour Kabo, dans le Nord du pays, ville dont on dit qu’elle est sûre pour les musulmans.

Kabo se situe à 400 km de Bangui. Ces centaines de kilomètres, ils les ont parcourus à pied à travers la forêt par peur de tomber sur des groupes hostiles, se nourrissant de ce qu’ils ont pu trouver : fruits, racines…

Le trajet leur a pris 4 longs mois. Tous n’y ont pas survécu. Les maladies, les blessures ont eu raison des plus faibles.

Hawa cache sa main sous son pagne, afin de la protéger des insectes. Son doigt est infecté, blanc de pus. Et pourtant cela va mieux : à la suite d’une simple piqure de moustique, sa main s’est infectée, son bras a gonflé jusqu’à son épaule, les rendant très douloureux et l’empêchant de s’en servir normalement. Je lui indique qu’un centre MSF est installé non loin de là et qu’elle peut s’y faire soigner. 

Je suis rassurée pour sa santé, MSF me confirmera que Hawa s’est rendue au centre et qu’elle a été prise en charge. Espérons qu’elle retrouvera l’usage de sa main. Pour le reste, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL agit auprès d’elle, sa famille et les 450 autres personnes installées dans le camp. Avec l’aide des communautés, nos équipes sur place ont construit un point d’eau potable et des abris communautaires, et ont fourni semences et outils, pour qu’après les traumatismes subis à Bangui et les mois d’errance dans la forêt, ces familles bouleversées puissent enfin subvenir à leurs besoins et trouver du réconfort.

Pour soutenir notre action auprès des familles déplacées, cliquez ici.

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En direct du terrain

RCA : ‘’Soutenir les familles déplacées de Kaga Bandoro avant qu’elles puissent rentrer chez elles’’

RCA : ‘’Soutenir les familles déplacées de...

Le 12 octobre, le camp de déplacés de l’évêché et plusieurs quartiers de  Kaga Bandoro au nord de la RCA sont une nouvelle fois la cible...
RCA : une mission de défis

RCA : une mission de défis

Le contexte en République Centrafricaine (RCA) reste volatil avec une guerre civile de près de 3 ans qui a un impact lourd sur des populations déjà...
Portrait : Claudine, de ménagère à gestionnaire comptable en RCA

Portrait : Claudine, de ménagère à...

  Claudine travaille depuis 8 ans dans l’équipe nationale de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL en République Centrafricaine. Elle a occupé de nombreux...
RCA : le défi de la réinstallation

RCA : le défi de la réinstallation

Dans tous les villages de l'axe qui mène de Kabo à Moyenne Sido dans le nord de la République Centrafricaine, les 62 membres de notre équipe de la base de...
  • RCA : ‘’Soutenir les familles déplacées de Kaga...

    Actualités
  • RCA : une mission de défis

    Témoignages
  • Portrait : Claudine, de ménagère à gestionnaire...

    Témoignages
  • RCA : le défi de la réinstallation

    En images et vidéo

Soutenir nos actions


centrafrique-eau 34€ pour fournir de l’eau potable à 3 enfants de façon durable..


Je fais un don

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Regards d'humanitaires

Regards dhumanitaires RCA

Aidons les réfugiés

affichekitdigniteB

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS