Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

bandeau rdc

Notre action

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL est, en RDC, un acteur humanitaire de premier plan dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, ainsi que dans l’assistance d’urgence aux personnes victimes du conflit. Nos équipes interviennent auprès des populations les plus vulnérables sans distinction de leur statut (déplacés, retournés, familles d’accueil et population locale), en s’appuyant sur les acteurs locaux et en intégrant une logique de renforcement des capacités de nos partenaires.
Si la lutte contre la propagation de maladies diarrhéiques passe d’abord par une réponse d’urgence, seuls des programmes d’envergure d’amélioration durable de l’accès à l’eau potable et de l’assainissement permettent d’éliminer les maladies. Depuis 2003, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL s’est engagé dans un des chantiers les plus ambitieux de ces 15 dernières années en RDC : l’extension et la réhabilitation des réseaux d’eau potable des villes de Béni et de Kalemie. Ces projets long terme  font partie d’un de nos axes  axe stratégique ; l’urgence de solutions durables. Le choléra a en effet regagné le terrain qui lui avait été pris ces dernières années. Longtemps confiné à l’est du pays, il est réapparu à l’Ouest du pays en 2011 et est dans certains quartiers de Kinshasa depuis juin 2011. . Une équipe de réponse rapide a été envoyée sur place. Objectif : enrayer la progression rapide d’une maladie contagieuse et mortelle, pourtant si facile à éviter.

Un programme multi province de lutte contre les maladies hydriques dans l’Est de la RDC

Grâce à une approche intégrant des activités d’urgence, telles que la mise en place de points de chloration, et des activités pérennes, telles que l’amélioration des infrastructures sanitaires et la sensibilisation des populations aux bonnes pratiques d’hygiène, Solidarités International permet à des milliers de personnes l’accès à l’eau potable et à un assainissement décent.

Nord Kivu

  • Equipe : 32 expatriés et 314 Congolais
  • Bénéficiaires : environ 2 825 3779 personnes
  • Partenaires : Pooled Fund, UNICEF, DG ECHO, OFDA, CIAA, OCHA, PAM
Activité : Depuis 2006, le Nord Kivu concentre 20% des cas de choléra. Grâce à ce projet, près de 800 000 personnes sont sensibilisées aux pratiques clé de prévention de maladies hydriques, l’accès à l’eau est amélioré par la construction d’infrastructures d’eau et d’assainissement.

Dans le sud Kivu


Activité: En 2010, elle était la province la plus touchée par le choléra, endémo-épidémique dans le Territoire de Fizi où ce projet intervient. La réhabilitation de 11 puits maintenus par des Comités de gestion de points d’eau formés par Solidarités International permet à près de 200 000 personnes d’avoir un accès en eau potable.

Répondre rapidement aux urgences grâce au dispositif de Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP) : Mission Est, Province orientale, Nord & Sud Kivu

L’objectif général du RRMP est de contribuer à la réduction de la mortalité et de la morbidité par l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation de vulnérabilité aiguë suite à un mouvement de population (déplacement/retour) lié au conflit armé ou à une catastrophe naturelle.
Solidarités International déploie ses agents pour mener des MSA (évaluation multisectorielle), véritable outil de veille humanitaire, d’alerte et de réponse et apporte des réponses d’urgences aux populations vulnérables dans les secteurs Eau, hygiène et Assainissement (EHA) et Biens non alimentaires (NFI).

En Province Orientale

Activités: En décembre 2012, 31 évaluations multisectorielles (MSA) avaient été menées dans tous les territoires des Kivus, plus de 8 000 ménages ont reçu une assistance en NFI et près de 80 000 personnes ont accès à de l’eau potable de manière durable grâce à nos activités.

Dans les Kivus
Activité : En décembre 2012, 97 évaluations multisectorielles (MSA) avaient été menées dans tous les territoires des Kivus, plus de 20 000 ménages ont reçu une assistance en NFI et plus de 30 000 personnes ont accès à de l’eau potable grâce à nos activités.

201210 CréditPhotos constancedecorde Kanyaruchinya Goma 9Notre programme RRMP nous a permis d’apporter, sur l’ensemble du Nord Kivu, une aide adaptée et instantanée à 270 044 personnes via des programmes eau, hygiène et assainissement et à 29 113 ménages en biens de première nécessité (NFI).
Activités : conduite de 101 évaluations multisectorielles sur les lieux de déplacement et de retour, distribution de kits NFI à 7 638 ménages, à 8 centres de santé et structures d’accueil, aux comités de maintenance, de 18909 kits d’hygiène intime, organisation de 56 foires NFI en faveur de 27 660 ménages, mise en place de 39 points de chloration, aménagement, captage et réhabilitation de 36 sources d’eau, d’une source avec réservoir, de 2 réseaux, de 1001 latrines d’urgence, de 172 latrines familiales, de 734 douches, de 108 fosses à ordure, de 696 points de lavage des mains, de 41 latrines et de 8 douches en centres de santé, formation et sensibilisation aux pratiques d’hygiène de 244 comités de maintenance, relais communautaires et comités de gestion des points d’eau, distribution de 28 kits d’hygiène et donation de biens de première nécessité, organisation de 5 représentations théâtrales de sensibilisation aux pratiques d’hygiène et de 87 séances de sensibilisation de masse.

Assistance d’urgence aux populations victimes du conflit (déplacés, retournés et familles d’accueil) en eau, hygiène et assainissement et en biens de première nécessité à Lubero (98 507 personnes) et Wakilale (3 071 ménages)

2009-Juillet-01.SI.RDC 8Activités : amélioration de l’infrastructure sanitaire publique et familiale de cinq aires de santé, au profit de 76 713 personnes (construction de 116 latrines publiques, formation de 31 comités de gestion et équipement en outil de maintenance des ouvrages, formation et équipement de 6 comités d’hygiène), captage et réhabilitation de 13 sources, création d’un réseau d’eau de 20 km avec 150 bornes fontaines desservi par 3 sources aménagées et de 3 réseaux d’eau de 15km avec 40 bornes fontaines desservi par 3 sources aménagées, construction de trois réservoirs, création et sensibilisation de 190 comités de gestion des bornes fontaines et de 4 comités de réseau, organisation et mise en place de 10 foires de biens de premières nécessité (NFI), sensibilisation de masse aux bonnes pratiques d’hygiène, distributions de 310 kits de creusage pour latrines, de 3 800 moustiquaires, réhabilitation d’un réseau de 11km, construction et réhabilitation de 6 mini réseaux d’adduction d’eau et de 4 captages de source, de blocs latrine dans 6 écoles et de deux blocs de latrines publiques.

Promotion de la méthode foire de biens de première nécessité (NFI, Non Food Item/produits non alimentaires) auprès de 300 personnels d’ONG

Activités : analyse de la méthode et élaboration du pack foire NFI, conduite de 6 ateliers de formation, préparation et mise en place d’une étude de marché, coaching terrain de 6 partenaires.

Pérennisation du réseau d’eau potable à Béni

2011-Avril-12.SI.RDC-GNK AGEP Beni Borne fontaine 5Le programme d’adduction gravitaire en eau potable qui dessert 240 000 personnes est entré dans sa 3e phase.
Activités : construction de 27 réservoirs en béton armé, fournitures de pièces de rechange à la REGIDESO, co-élaboration d’un plan de maintenance des réseaux et des unités de traitement et formation d’agents, mise en application des recommandations des rapports d’Aquassistance et d’Aquatrium pour l’amélioration des performances technique et économique des unités de traitement, mise en place de protocoles d’accord avec la REGIDESO, le CEP, les associations des mamans et la mairie de Béni, organisation de formations, poursuite de nos activités de sensibilisation (notamment via les émissions radio), dotation de matériel de promotion à l’hygiène aux ONG locales et aux relais communautaires et formation, dotation d’instruments de mesure de la qualité de l’eau à dix centres de santé et formation de leurs agents.

Réponse d’urgence contre le choléra et réduction des risques endémiques

Afin de lutter contre les maladies hydriques et en particulier le choléra qui est endémique dans certaines régions de la RDC, Pooled Fund soutient Solidartiés International pour mener plusieurs programmes EHA dans l'Est de la RDC.

Dans le Sud du Kivu
Activité : Ce programme permet la construction de 11 puits, l’aménagement de 3 sources et la construction de 10 latrines durables. Le volet urgence permet la mise en place de points de chloration et la désinfection des ménages infectés lors de toute épidémie de choléra. Les séances de sensibilisation de la population et la formation de comité de gestion des ouvrages permettent de pérenniser les bonnes pratiques d’hygiène et assurent la durabilité des ouvrages.
En 2013, Pooled Fund renouvelle sa confiance en allouant 360 000 $ pour venir en aide à 60 828 personnes  dans la Zone de Santé de Fizi.

Dans le Nord Kivu

Activités : Des activités d’urgence et des activités plus pérennes visent à la lutte contre les maladies hydriques dans une région où le choléra est endémique. Plus de 4000 foyers sont désinfectés pour éviter la propagation lorsqu’un foyer est infecté. 90 points de chloration sont mis en place, dont une partie de points  pérennes qui permettent l’approvisionnement en eau potable régulière, et une partie de points de chloration d’urgence, qui ont permis à la population de s’approvisionner en eau pendant les coupures d’eau ou les attaques de la population de s’approvisionner en eau pendant les coupures d’eau ou les attaques de la ville de Goma en 2012, par exemple.Une stratégie de sortie de crise est amorcée par l’équipement et le renforcement des capacités des partenaires locaux.En 2013, 760 000 USD sont pour venir en aide à 123 323 personnes dans le Territoire de Walikale.Puits, sources et mini adductions seront réhabilités ou construites pour améliorer l’accès à l’eau potable, 1000 latrines familiales et une centaine de latrines durables ou d’urgence seront construites.  Des comités de gestion seront formés pour assurer la durabilité des ouvrages, et des séances de sensibilisation radiophonique et via les relais communautaires aideront les populations à assimiler les bonnes pratiques d’hygiène.

Organisation de 5 sessions de formation pour les organisations locales intervenant dans la réponse en cas d’épidémie, réhabilitation de l’adduction d’eau potable de Sake, aménagement de 8 sources d’eau potable, redynamisation, appui et formation de 12 comités de gestion des points d’eau et de gestion des Latrines, aménagement de points de fabrication et distribution de chlore aux centres de santé dans les zones à haut risque, sensibilisation à la promotion à l’hygiène, construction de 12 portes de latrines, promotion à la construction de 1 000 portes de latrines familiales dans les zones à risque, le tout auprès de 133 000 personnes.

Province Orientale

  • Equipe : 18 expatriés, 150 Congolais
  • Bénéficiaires : 406 380 personnes
  • Partenaires : UNICEF, ECHO, PNUD, OFDA, CIAA, OCHA
  • Budget : 13 631 138 millions d'euros
  • 4 148 932 $ de budget financé par Unicef pour venir en aide à 227 515 bénéficiaire en 2012

La lutte contre les maladies hydriques

Réduire les vulnérabilités liées aux problèmes d’eau des populations affectées par les conflits armés
Activité : Ce projet assure à la population  de l’axe  Titule-Api-Bili-Digba un apport en eau potable d’au moins 15l/jour à moins de 500 mètres de chez eux, la gestion appropriée des déchets et l’amélioration des connaissances, aptitudes et pratiques d’hygiène des familles vulnérables.

Réduire la morbidité au Sud du Lac Albert

Activité: Le projet vise à réduire la morbidité et la prévalence des maladies hydriques dans les zones de Santé de Tchomia et de Géty, au sud du Lac Albert. La totalité de la population des îlots bénéficiera du traitement d’eau à domicile, les agents de la Croix Rouge Congolaise reçoivent une formation Wash/santé et nous accompagnons l’Association Fille Mère à la mise en place d’une activité génératrice de revenus via la production de chlore.

En décembre 2012, 31 évaluations multisectorielles (MSA) avaient été menées dans tous les territoires des Kivus, plus de 8 000 ménages ont reçu une assistance en NFI et près de 80 000 personnes ont accès à de l'eau potable de manière durable grâce à nos activités.

2011-Avril-10.SI.RDC-GNK RRMP Foire NFI Kataro 37Mené sur l’ensemble de la Province Orientale, notre programme RRMP a permis à nos équipes d’apporter une assistance instantanée et adaptée en biens de première nécessité, ainsi qu’en eau, en hygiène et en assainissement à 299 250 personnes, suite à 60 diagnostics multisectoriels.

BESOIN DE CHIFFRES sur les activités

Sécurité alimentaire (Bas Uélé)

Activités : distribution de semences et d’outils vivriers et maraichers à 2500 ménages et d’outils piscicoles à 300 pêcheurs en outils piscicoles, développement des capacités de production de ces populations autour de groupements d’intérêt agricole.

Eau, hygiène et assainissement (Bas Uélé et Ituri)

2011-Avril-07.SI.RDC-PO Adduction Soke 15Activités : construction et réhabilitation de 25 sources, de 14 puits, installation de 24 postes de latrines dans les écoles et les centres de santé, au profit de 55 000 personnes au total sur l’axe Bambessa-Poko dans le Bas Uélé, ainsi que dans les villes de Soke, Boga, Gety, Gobu-Nji et Pimbo.

Foires aux biens de première nécessité (foires NFI, villes de Boga, Gety, Tshabi)

Activités : organisation et mise en place de foires de biens de première nécessité (NFI) pour plus de 7 600 ménages, soit 38 130 personnes. (cf. encadré)

MISSION Sud - Ouest (le Katanga et l'Ouest du Pays)

  • Equipe : 8 internationaux et 30 Congolais
  • Bénéficiaires : 500 000 personnes
  • Partenaires : DG ECHO, UNICEF, Pooled Fund, DFID
  • Budget: 2,5 millions d'euros

Relativement épargnées pendant près d’une dizaine d’années, les provinces de l’ouest de la République Démocratique du Congo connaissent un retour du choléra depuis mars 2011. Partie de Kisangani via le fleuve Congo, l’épidémie a vite menacé Kinshasa. Une première réponse d’urgence a été mise en place par différents acteurs dont l’équipe d’urgence de SOLIDARITES INTERNATIONAL dans les provinces touchées. Des interventions qui ont permis de « juguler » l’épidémie de choléra malgré un certain nombre de décès.  En 2012, la situation reste préoccupante.  La poursuite d’interventions d’urgence doit se conjuguer avec des réponses plus structurelles d’accès à l’eau et à l’assainissement.

Intervention d’urgence en réponse au choléra

reportage-photo1Activités : mise en place de points de chloration avec des agents communautaires, sensibilisation des populations, désinfection des foyers (notamment toutes les embarcations venant de l’Est sur le fleuve Congo), renforcement des capacités des services étatiques et locaux, construction de points d’eau pour permette un accès à l’eau potable et à l’assainissement (construction de latrines notamment) aux populations. Deux contrats CERF successifs ont été mis en place pour une réponse rapide et dans les zones les plus touchées. (Province du Bandundu et de Kinshasa).
A partir de décembre 2012, un projet Pooled Fund va permettre de proposer une réponse intégrée Wash/Santé. SOLIDARITES INTERNATIONAL a en effet décidé d’établir un partenariat avec l’ONG ALIMA active dans le secteur de la Santé pour une réponse globale. L’objectif de ce programme est d’avoir des équipes mobiles capables d’intervenir en quelques jours dès qu’il y a des cas de choléra avérés et bien avant qu’une épidémie puisse être déclarée. Ce programme ambitieux concerne les provinces de l’Ouest du pays (Bas Congo, Kinshasa, Bandundu et Equateur).

Intervention durable – Programme Village Assaini

Dans le cadre de sa stratégie de lutte contre le choléra en RDC, SOLIDARITES INTERNATIONAL a décidé de proposer une réponse durable en parallèle avec ses actions d’urgence. Pour ce faire, les équipes de SOLIDARITES INTERNATIONAL travaille en collaboration avec les partenaires étatiques (Ministère de la Santé) et l’UNICEF à travers le Programme Village Assaini. Il s’agit d’accompagner les communautés pour permettre une réponse durable via la construction de points d’eau, de latrines, etc. Ces activités concerne actuellement les Provinces de Kinshasa et du Bandundu.

Katanga

En novembre 2012, quelques 255.000 déplacés étaient répertoriés dans le Province. SI est en charge de répondre aux besoins de lutte contre le choléra via deux axes stratégiques. Le 1er via des réponses d’urgences (coup de poing) ainsi que par des actions durables (bouclier) dans les zones endémo-épidémiques de la province et notamment la ville de Kalemie au bord du Lac Tanganyika.

La province du Katanga concentre 44% des cas recensés de choléra en RDC depuis dix ans.  Dans cette région, la lutte préventive et la réaction rapide contre le choléra passent par des programmes d’urgence, et grâce au renforcement des capacités des acteurs sanitaires et au soutien d’ONG locales à la production de chlore, près de 900 000 personnes ont un accès à l’eau potable amélioré.

Notre partenaire ECHO renouvelle sa confiance en notre structure pour l’année 2013 en finançant la suite de ce projet multi province de lutte contre les maladies hydriques.

Eau, Hygiène et Assainissement

2004-Aout-20.SI.RDC 3Dans le District du Tanganyika, la lutte préventive et la réaction rapide contre le choléra passent par des programmes d’urgence. Nos équipes interviennent en moins de 48h sur l’ensemble du district dès que des cas de choléra sont enregistrés par les structures sanitaires.
Au vu de l’évolution de la situation humanitaire en dehors de District du Tanganyika (plus de 110.000 déplacés sur l’axe Pweto-Dubié dans le District du Haut Katanga), SOLIDARITES International a proposé à ses partenaires de pouvoir mettre en place une réponse d’urgence via ses équipes mobiles sur l’ensemble de la Province.
En plus de ce volet urgence, SOLIDARITES INTERNATIONAL met en œuvre des programmes structurels avec la construction de réseaux d’eau potable à Kalemie et à Bukama, deux villes faisant partie du Plan national de lutte contre le choléra. La réhabilitation de deux réseaux permet à près de 260 000 personnes d’avoir  accès à une eau potable, en qualité et en quantité suffisante.

Activités : construction actuelle de la 2ème phase du réseau d’eau potable de Kalemie, construction de points d’eau dans le Territoire de Kabalo sur les rives du fleuve Lualaba, mise en place de points de chloration lorsque nécessaire, de campagnes de désinfection et de sensibilisation de la population ciblée.

 

 Soutenez notre action


 

 

 

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En direct du terrain

RDC : notre combat pour éradiquer le choléra

RDC : notre combat pour éradiquer le choléra

Le choléra, également appelé la « maladie des mains sales », est encore la cause de 148 000 décès par an dans le monde. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL...
Infographie : éradiquer le choléra en RDC

Infographie : éradiquer le choléra en RDC

Le choléra, également appelé la « maladie des mains sales », est encore la cause d’entre 28 000 et 148 000 décès par an dans le monde. Favorisé par...
Distribution de kits :

Distribution de kits : "Une des façons les...

Amélie Cardon, responsable programme pour l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Est, décrypte l'importance des distributions de kits par nos équipes....
République démocratique du Congo : les défis de l’année 2016

République démocratique du Congo : les défis...

L’année 2016 sera remplie de défis pour les Congolais et pour nous, organisations, qui tentons de les soutenir au mieux. Analyse de Catherine H.,...
  • RDC : notre combat pour éradiquer le choléra

    Témoignages
  • Infographie : éradiquer le choléra en RDC

    Actualités
  • Distribution de kits : "Une des façons les plus...

    Actualités
  • République démocratique du Congo : les défis de...

    Actualités

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Soutenir nos actions

2011-Novembre-05.Erica-Bonnet.RDC 7

Avec 55€ vous offrez un coupon à une famille déplacée, lui permettant de faire face à ses besoins les plus urgents.

Je fais un don

Aidons les réfugiés

affichekitdigniteB

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS