Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

Cover-picture-Philippines

Témoignage de Tacloban : Liliane improvise un centre d'évacuation dans son Université


Liliane, vice-présidente de l'Université de Tacloban, se donne corps et âme pour les familles rescapées. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL appuie son initiative.

« J’ai décidé d’ouvrir les portes de l’Université jeudi dernier. C’était une semaine après le typhon, quand des femmes des barangaïs voisins (43 et 44 - Warry District) sont venues me voir en me disant qu’elles n’avaient nulle part où aller. Ces quartiers de la ville ont été pulvérisés par le vent et par la vague. Moi-même j’ai été blessée par un morceau de ferraille qui m’est rentré dans le pied. » Aujourd’hui, 90 familles, soit 421 personnes vivent ici. Ils dorment dans les salles de classe et dans les corridors de cinq bâtiments qui ont été mis à disposition : le bâtiment administratif, le lycée, et les départements technologique, ingénierie et scientifique. « Il n’y a ni électricité ni toilettes, mais au moins ils ont un toit au-dessus de leur tête. »
 
Responsable de ce centre, Liliane Estorinos, la cinquantaine, en assure l’administration et le bon fonctionnement. Des responsables pour chaque bâtiment, à chaque étage et au sein de chaque famille, ont été désignés pour être ses interlocuteurs. Chaque famille est recensée. Leur état de santé est suivi. ONG et institutions gouvernementales s’adressent à Liliane pour s’informer des besoins des familles et délivrer une aide adaptée. Pour faire tout cela, Liliane ne quitte jamais son bureau, situé dehors sous le hall d’entrée du bâtiment. Elle se fait ainsi fort d’accueillir toute nouvelle famille qui s’y présenterait. Une organisation structurée qui ne l’empêche pas d’être exténuée.

Eau potable et latrines d'urgence pour 90 familles réfugiées dans l’Université 

« Je viens de la ville de Basaï, sur l’île de Samare qu’on accède grâce à un pont, le nord de celle de Leyte. C’est une ville de bord de mer. Il ne doit pas en rester grand-chose. Depuis la catastrophe, je n’y suis pas retournée. Je ne sais pas dans quel état est vraiment ma maison. Et je n’ai pas de nouvelles de mon frère qui a été porté disparu. »

evac centerLa femme forte qui porte la responsabilité de près d’une centaine de familles vient de parler d’elle et, l’instant de quelques secondes, de se laisser aller à quelques larmes. Avant de vite se reprendre et de parler de ces familles qui ont besoin d’eau potable. « Des cas de diarrhée et de maladies de peau ont été répertoriés chez près d’un tiers des enfants. Les plus jeunes sont les plus fragiles. Ils sont toujours les premières victimes du manque d’hygiène et d’eau potable. »

Pour y remédier, l’équipe de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL commence cette semaine la distribution d’eau potable et la construction de latrines d’urgence au sein de l’Université.
 

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En direct du terrain

Philippines : mission accomplie

Philippines : mission accomplie

Présente dans le pays depuis novembre 2013 après le passage du Typhon Haiyan, Solidarités International  y est restée après le typhon Hagupit en...
Philippines : transfert monétaire à San Jose

Philippines : transfert monétaire à San Jose

Marlife vit dans le Barangay San Jose aux Philippines. La route qui permet d’atteindre ce barangay est en ce moment en cours de réparation, ce qui implique...
Philippines : aperçu de notre réponse d'urgence

Philippines : aperçu de notre réponse d'urgence

Le 8 novembre dernier, le super Typhon Haiyan (appelé localement Yolanda) a frappé les côtes des Philippines traversant le pays d'est en ouest.
Philippines : Réponse aux besoins essentiels sur l'île de Daram

Philippines : Réponse aux besoins essentiels sur l'île de...

Réponse sur l'île de Daram après Hagupit : moyens d'existence et eau, hygiène et assainissement, intégration de la prévention et réduction des risques...
  • Philippines : mission accomplie

    Actualités
  • Philippines : transfert monétaire à San Jose

    Témoignages
  • Philippines : aperçu de notre réponse d'urgence

    En images et vidéo
  • Philippines : Réponse aux besoins essentiels sur l'île de Daram

    Actualités

Nos partenaires

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS