Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

Photo-bannire-2

Népal : dernier bilan avant la fin de la mission de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

Le 25 avril dernier, le Népal était frappé par un terrible tremblement de terre qui a touché des dizaines de milliers de personnes dont 8 000 ont trouvé la mort. Face à l’urgence des besoins de la population, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL s’est mobilisée dès les premières heures suivant la catastrophe afin d’apporter une réponse d’urgences aux victimes. Après 6 mois d’une aide en urgence, la mission de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL va prendre fin. L’occasion d’un bilan.

 

15 460 personnes. C’est le nombre de personnes que notre équipe d’urgence a pu aider pendant 6 mois à travers différents programmes menés pour certains conjointement avec l’ONG médicale Médecins du Monde (MdM) et pour la totalité dans le district de Sindupalchok particulièrement sinistré après le séisme du 25 avril et ses nombreuses répliques dans les jours qui ont suivi.  ‘’Pendant ces 6 mois, nos équipes ont cherché à soutenir les populations les plus reculées, celles qui n’étaient accessibles que par un effort logistique de grande envergure. Et c’est cette logistique qui a été la partie la plus complexe et la plus coûteuse sur cette mission. Il a souvent fallu acheminer le matériel par hélicoptère car les routes étaient coupées à cause des glissements de terrain’’, explique Manon Gallego, responsable programme de l’équipe d’urgence.

NepalGrand

Une réponse Eau, hygiène et assainissement en 3 volets

Dès les premiers jours après l’arrivée de l’équipe d’urgence, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a soutenu Médecins du Monde dans la mise en place de cliniques mobiles. ‘’Rapidement nos équipes ont également apporté une aide sur le dossier de la promotion de l’hygiène en formant à la fois le personnel de MdM afin qu’ils enseignent les bonnes pratiques d’hygiène aux  patients venus se faire soigner puis en menant des campagnes de promotion de l’hygiène dans les différentes localités du district’’, poursuit Manon.
Le deuxième volet de la réponse Eau hygiène et assainissement a quant à lui concerné des activités au niveau communautaire. Nos équipes ont distribué des tuyaux pour acheminer l’eau dans certains villages. Elles ont également assistées une demi-douzaine d’écoles pour retrouver un accès à une infrastructure sanitaire décente.
Enfin, ce sont les familles qui ont été ciblées. 825 kits latrine multi familiale, 4 000 kits de traitements de l’eau et 6 000 kits hygiène ont ainsi été distribués. Nos équipes ont également dispensé des séances de promotion de l’hygiène auprès de 3 400 personnes. ‘’3 400 personnes cela ne parait pas très conséquent et pourtant… En touchant une personne par ménage (en moyenne un foyer compte entre 4 et 5 personnes), on peut espérer toucher plus de 15 000 individus’’, souligne Manon.

Fournir de quoi s’abriter

Un autre grand volet de notre réponse après le séisme a été de fournir des abris aux habitants dont les maisons se sont écroulées. Dans un premier temps, celui de l’urgence absolu, nos équipes ont fourni des bâches et de la corde afin de parer au plus urgent : s’abriter de la pluie. ’’Dans un second temps, nous avons fourni des kits abris semi temporaires (tôle ondulée, clous adaptés…) à 2 180 ménages permettant ainsi à près de 10 000 personnes d’avoir un toit solide.‘’ Toutes ces distributions ont été accompagnées de formation aux bonnes pratiques de construction et d’utilisation du matériel fourni.

Passer la main aux acteurs de développement

‘’Si nous partons aujourd’hui, conclue Manon Gallego, c’est uniquement car la phase de réponse d’urgence est terminée. Ce n’est donc plus notre mandat de rester au Népal. Nous allons passer la main aux acteurs de développement qui étaient déjà nombreux avant le séisme. Ils connaissent parfaitement le terrain et la population et sauront répondre aux besoins des népalais notamment en termes d’abris.‘’

Nos équipes ont besoin de votre soutien
JEFAISUNDONBLEU

En savoir plus:

   - Contexte
   - Népal : quels risques et quels besoins pour la population ?
   - Népal : actions d’urgence avant la mousson

 

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Faire un don

NepalModuleDon2 57€ c’est une journée d’eau potable pour une famille rescapées du séisme.

Je fais un don

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS