Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

Photo-bannire-2

En direct du Népal : "à Chautara, les rescapés sont désespérés"

Notre équipe d’urgence est arrivée à la tombée de la nuit à Chautara dans le district de Sindhupalchok. Situé à trois heures de route de Katmandou, le village est presque entièrement détruit. Le témoignage de Rachel Erskine, notre responsable communication sur place.

 

Sur la route jonchée de rochers et de débris qui mène à Chautara, on prend la mesure de la catastrophe qui a frappé le Népal samedi 25 avril. Les habitants, assis sur les décombres sous lesquels il reste encore des corps sans vie, ont le regard vide et perdu. Nombreux sont ceux qui déblaient des ruines à mains nues. Le district de Sindhupalcok, a priori le plus sinistré du pays, compte déjà 1800 morts et 400 disparus. La froideur de ces chiffres finit de disparaître quand nous voyons le corps d’un enfant enroulé dans une couverture laissé là, seul, sur le bord de la route.

Un camp de bois et de bâches en plastique

Arrivés à la tombée de la nuit à Chautara, nous avons installé nos tentes tout près d’un campement aménagé par les habitants. 150 personnes se sont regroupées ici. C’est un camp fait de bric et broc avec des morceaux de bois et des bâches en plastique. Ils sont désespérés. Ceux qui ont la chance d’avoir encore leur maison debout craignent trop les répliques pour y dormir. Andrea, notre expert en eau, hygiène et assainissement constate que l’eau arrive encore dans certaines canalisations. Mais si les familles peuvent trouver de quoi boire, elles n’ont rien pour stocker l’eau. Il leur faut des jerricans. Et il nous faut vite installer des réservoirs. Nous en saurons plus demain matin, en rencontrant les autorités.

Nous avons besoin de votre soutien

JEFAISUNDONBLEU

 

 

credits-REUTERS-Danish-Siddiqui

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Faire un don

NepalModuleDon2 57€ c’est une journée d’eau potable pour une famille rescapées du séisme.

Je fais un don

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS