Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

CÔTE D'IVOIRE / LIBERIA Encore loin d'un retour à la normale

POST URGENCE

Des deux côtés de la frontière, SOLIDARITES INTERNATIONAL mène des programmes humanitaires spécialement adaptés aux populations déplacées, encore considérables. Objectif : répondre aux besoins de première nécessité : boire, manger, se protéger.

Le conflit politique est passé, la crise humanitaire continue. La Côte d’Ivoire compte encore environ 200 000 déplacés internes. Plus de 150 000 personnes sont toujours réfugiées au Libéria.

"Leurs maisons ont été pillées, voire détruites. C’est la période de soudure et leurs champs sont en friche. Ils n’ont donc pas moyen de se nourrir. Et la situation sécuritaire peut se révéler précaire dans certains endroits, avec des affrontements parfois mortels. Pour toutes ces raisons, explique Roland Gueneau, notre chef de mission en Côte d’Ivoire, ils restent dans les camps improvisés au milieu des villages ou au sein de leur famille d’accueil. Fin juillet, on notait même de nouvelles arrivées au Libéria."

Dans l’ouest ivoirien (Daloa, Soubré, Duekoué dans le Haut Sassandra et le Moyen Cavalli) et dans les comtés libériens du Grand Gedeh et du Maryland, nos équipes ont mis en place un dispositif spécialement conçu pour subvenir aux besoins de première nécessité des populations déplacées, réfugiées et de celles qui les accueillent. Elles procèdent à des évaluations régulières et instantanées après chaque déplacement pour apporter une réponse adaptée en moins de 72h.

"Quels sont les besoins en eau, en assainissement, en santé, en nourriture, en terme d’abris, d’éducation ? Nous partageons toutes ces informations avec les acteurs humanitaires en présence afin de coordonner nos actions et de couvrir tous les besoins."

Des populations encore très vulnérables

SOLIDARITES INTERNATIONAL se focalise sur l’amélioration des conditions d’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement : chloration de points d’eau, réparation de pompes, distribution de kits de première nécessité (savons, moustiquaires), approvisionnement d’eau en urgence, construction de latrines et de douches, campagne de sensibilisation de masse, formation de comités de maintenance des points d’eau…

"En Côte d’ivoire comme au Libéria, analyse Cédric Fioekou, responsable de nos programmes en Afrique de l’Ouest, nous sommes confrontés à des populations très vulnérables. Nous allons donc accompagner la phase de retours en cours côté ivoirien, à travers des programmes de relance économique et agricole. Nous allons notamment organiser des foires pour que les ménages qui ont tout perdu puissent entamer un processus de recapitalisation. Côté libérien, il s’agira principalement d’apporter un soutien financier aux familles ayant accueilli des réfugiés sur une longue période et d’aider les réfugiés à dégager des revenus à travers des programmes de maraîchage et de cash for work (argent contre travail). Parallèlement, des actions d’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement seront menées afin d’améliorer les conditions de vie dans des communautés ayant vu leur population augmenter de 30 à 40%."

RD

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

Plus d'actualités

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS