Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

''Pour les plus fragiles, le choléra, c'est la mort''

Photographie de Fabrice Perrot

Témoignage d'Edeline, 28 ans, superviseur de le promotion de l'hygiène, membre de l'équipe de réponse d'urgence à l'épidémie de choléra qui a éclaté à Port-au-Prince en octobre 2010.  

''Pour les plus fragiles, le choléra, c'est la mort''

''Je m'appelle Edeline. Je travaille chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL depuis le 22 juin 2010. Lorsque la dernière grosse épidémie de choléra a éclaté à Port-au-Prince en octobre 2010, je faisais partie de l’équipe qui est intervenue dans les camps.''

 

Avoir les mains sales c’est être malade

''J’ai vu beaucoup de gens complètement déshydratés et qui souffraient beaucoup. C’est ça le choléra, des douleurs de ventre terribles, des diarrhées, des vomissements et pour les plus fragiles c’est la mort. Depuis ce moment, je ne cesse de sensibiliser les communautés aux dangers de cette maladie avec un message clair « Men pwop se zanmi lasante. Men sal se lénmi lasante » (avoir les mains propres c’est être en bonne santé. Avoir les mains sales c’est être malade).''

Une opération d’urgence dans les quartiers

'Cette année, alors que la saison des pluies approche, avec notre équipe de promoteurs de l’hygiène nous nous tenons prêts à remettre en place une opération d’urgence dans les quartiers avec à la fois de la sensibilisation active pour éviter la propagation de la maladie et la formation des techniciens qui détruise la bactérie,  les pulvérisateurs, les agents d’entretien, les chlorateurs.''

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En direct du terrain

Profession : chlorateurs en Haïti

Profession : chlorateurs en Haïti

Après l’ouragan Matthew qui a balayé Haïti début octobre, fait plus de 500 morts, 400 blessés et 175 000 sans-abris, la région des Nippes manque...
Haïti : cinq mois après l'ouragan Matthew

Haïti : cinq mois après l'ouragan Matthew

Répondre à l’urgence de l’eau insalubre par l’installation de stations de potabilisation, la réhabilitation et la construction de points d’eau et la...
HAITI :

HAITI : "La reconstruction urbaine doit être...

Géraldy Nogar est Adjoint au coordinateur urbain pour le projet de reconstruction de Christ Roi - Référent approche communautaire. Ici, il fait le bilan des...
[VIDEO] - Haïti : épidémie de choléra, nos équipes en action

[VIDEO] - Haïti : épidémie de choléra, nos...

En novembre dernier, alors qu'une flambée de choléra explose dans le département du Sud-Est à Haïti, l'équipe de SOLIDARITES INTERNATIONAL...
  • Profession : chlorateurs en Haïti

    Actualités
  • Haïti : cinq mois après l'ouragan Matthew

    Actualités
  • HAITI : "La reconstruction urbaine doit être...

    Témoignages
  • [VIDEO] - Haïti : épidémie de choléra, nos...

    En images et vidéo

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Soutenir nos actions

Le petit garçon et leau 3

Avec 54€ vous permettez à deux familles de lutter contre le choléra.

Je fais un don

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS