Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

Contexte humanitaire

La crise post-électorale suite à l’élection présidentielle du 28 novembre 2010 a plongé le pays dans une crise profonde. L’ensemble de la population ivoirienne a directement été touchée, tout comme les services et institutions publics. La Côte d’Ivoire se trouve actuellement, dans un contexte de transition, tant au niveau national que local. Le relèvement économique du pays est en cours, via le Programme National de Développement soutenu par de nombreux bailleurs internationaux.

En 2012, l’évolution du contexte est donc plutôt positive. Toutefois, et malgré la fin du conflit en tant que tel, quelques poches de grande vulnérabilité persistent. Un défi majeur subsiste notamment au niveau local, et principalement dans certaines zones reculées comme celle de Duékoué. Cette zone est caractérisée par des tensions communautaires prédominantes et par une cohésion sociale fragile, engendrant une situation particulièrement volatile.

Contexte spécifique de la zone de Duékoué

La zone de Duékoué a été la plus durement affectée par les combats lors de la crise post-électorale. Des massacres à grande échelle ont été perpétrés dans le quartier Carrefour de Duékoué. Un charnier rassemblant plus de 800 corps y a été découvert (CICR). De nombreux villages comme celui de Niambly ont été entièrement détruits.
Cette zone a été à plusieurs reprises le théâtre de violences inter communautaires : lors des crises de 2002 et de 2011, mais aussi plus récemment le 20 juillet 2012 lors du soulèvement d’une partie de la population, qui a entrainé la destruction du site de déplacés de l’ouest du pays, à Nahibly.  La zone de Duékoué est ainsi caractérisée par des tensions communautaires prédominantes et par une cohésion sociale à fortiori fragile, engendrant une situation particulièrement volatile.

En chiffres

- 22 millions d’habitants
- 168e rang sur 187 à l’indice de développement humain (PNUD 2012)

Soutenez nos actions

JEFAISUNDONBLEU

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

Repères : en dates

28 novembre 2010

2ème tour des élections présidentielles. Laurent Gbagbo refuse de reconnaitre la victoire électorale d'Alassane Ouatara.

Arrivée des premiers réfugiés au Libéria.

mars 2011

Offensive des forces pro-Ouattara. Abidjan se vide d'¼ de ses habitants.

11 avril 2011

Après une semaine et demie de combats dans la capitale, Abidjan, Laurent Gbagbo est arrêté. Alassane Ouattara accès au pouvoir.

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Aidons les réfugiés

affichekitdigniteB

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS