Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

CÔTE D'IVOIRE Chronique d'une crise humanitaire

URGENCE Entre décembre 2010 et avril 2011, les violences post électorales ont entraîné plus d’un million de personnes sur les routes. Tout au long de cette crise, SOLIDARITES INTERNATIONAL est intervenue à Abidjan et au Libéria voisin. Nos équipes concentrent maintenant leur action dans l’Ouest du pays, où se trouvent encore de nombreux déplacés.

Fin 2010, le résultat contesté des élections présidentielles laisse augurer d’un retour de la violence entre partisans du président sortant, Laurent Gbagbo, et de celui dont la victoire a été reconnue par la communauté internationale, Alassane Ouatara. Alors que nos programmes d’équipement hydraulique touchent à leur fin et que nos équipes passent le relais aux institutions compétentes, SOLIDARITES INTERNATIONAL décide de maintenir sa présence afin d’intervenir rapidement en cas de dégradation de la situation sociopolitique.

Les combats armés qui s’ensuivent dans le pays provoquent des mouvements massifs de populations qui vont jusqu’à se réfugier au Libéria. Plus de 73 000 réfugiés ivoiriens ont déjà passé la frontière depuis les élections, indique Claire Bouzigues, notre chef de mission au Libéria, en mars dernier (En avril, ils seront 125 000 ndlr). Abandonnant tout derrière eux, exténués après plusieurs jours de marche, ils s’entassent dans des camps de fortune surpeuplés et dans des villages libériens qui ne peuvent pas tous les accueillir.

À besoins urgents, réponse rapide

Devant l’urgence des besoins de ces réfugiés et des populations qui les accueillent, nos équipes déclenchent un dispositif spécialement élaboré pour améliorer les conditions de vie de celles et ceux qui fuient combats et exactions. Le mécanisme de réponse rapide aux mouvements des populations est développé par nos équipes depuis 2004, notamment en République Démocratique du Congo, explique Béatrice Paviot, notre responsable du desk Afrique. Ce type d’intervention consiste à procéder à des évaluations régulières et instantanées après chaque déplacement de populations de manière à répondre en moins de 72 h, par des distributions d’urgence, aux besoins identifiés en termes d’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène.

Alors que l’aide internationale reste insuffisante et non coordonnée, nos équipes démarrent en mars des distributions d’eau quotidienne et installent des latrines d’urgence à Janzon, un village frontalier de 3 500 personnes où se concentrent aujourd’hui encore près de 8 000 réfugiés. Nos équipes interviennent également dans trois villages reculés de la province du Maryland, fournissant abris et eau potable à près de 152 familles.

Pendant ce temps-là à Abidjan

À la mi avril, les combats et l’insécurité qui règnent dans la capitale provoquent une crise humanitaire majeure. Plus d’un million d’habitants ont fui Abidjan. L’approvisionnement en nourriture y est totalement interrompu. La pénurie en eau potable menace de provoquer une épidémie de choléra. Sans compter les coupures d’électricité qui plongent les quartiers dans l’obscurité et favorisent l’insécurité. C’est dans ces conditions extrêmement dangereuses et difficiles qu’opère notre équipe d’urgence. Nous apportons une assistance en assainissement et en gestion des déchets dans un centre de santé d’une ONG médicale qui opère des blessés dans le quartier d’Abobo, raconte alors Benoit-Xavier Loridon, notre chef de mission sur place. Partout, les combats font rage. Cloitrée chez elle, la population a le plus grand besoin d’eau potable et de produits alimentaires ? A l’image de la population, notre équipe n’a qu’un repas par jour.

Face à cette situation à l’issue incertaine, SOLIDARITES INTERNATIONAL décide de renforcer ses équipes à Abidjan, ainsi que sur l’axe Daloa-San Pedro où se concentrent de nombreux déplacés. Une équipe de logistiens achemine des équipements d’analyse, de traitement et de distribution d’eau potable fournis par la fondation Veolia.

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

Plus d'actualités

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Aidons les réfugiés

affichekitdigniteB

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS