Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

macedeoinemigrants

Contexte

La mission Balkans est désormais fermée depuis le mois de septembre 2016.
Pour plus d'informations, lire l'article sur notre fermeture de mission.

La migration vers l’Europe de populations fuyant la guerre et la misère en quête d’une vie meilleure pour elles et pour leurs familles restées dans le pays d’origine n’est pas un fait nouveau. Jalonnée de drames humains et affectée par l’incapacité des Etats à mettre en place une politique d’accueil concertée, cohérente et humaine, l’histoire de ce fait migratoire est pourtant marquée par une recrudescence importante de ces  flux depuis le début de l’année 2015.

migrants grece


Celle-ci fut générée par une saturation des conditions d’accueil et de protection dans les premiers pays de refuge (Turquie, Liban, Jordanie, Irak) et par l’absence de perspectives d’une amélioration rapide des conditions de vie fuies dans les pays d’origine, conjuguée pour un temps à la tendance à l’ouverture de quelques pays européens. Au total depuis 2015 plus d’un million de personnes ont cherché refuge en Europe, dont 85% sont arrivés par la Turquie en provenance majoritairement de Syrie, d’Afghanistan ou d’Irak. Mais bien d’autres nationalités complètent le contingent de ces personnes en fuite, qui ont bravé une traversée périlleuse, en Mer Egée ou en Méditerranée Centrale.

Depuis décembre 2015, les arrivées chaque mois de femmes et d’enfants sont devenues majoritaires par rapport à celles des hommes, pour atteindre 60% en Février 2016. (Sources : UNHCR)

De la complexité de cette crise et de l’absence d’une politique commune pour la gérer, découle un contexte chaotique dans lequel ces populations se retrouvent plongées : lacunes flagrantes dans la couverture des besoins de base, failles notoires dans la mise œuvre des procédures de protection qui leur sont dues comme dans la transmission d’informations fiables, changement incessant de réglementation, difficultés pour communiquer avec les proches, vulnérabilités face aux aléas météorologiques, exposition à la criminalité de filières toujours plus clandestines, abus sexuels, détentions illégales, absence d’assistance adaptée pour les femmes et les enfants, totale incertitude quant à leur avenir, déracinement prolongé, souffrances psychiques…

 Photo : © Anaïd de Dieuleveult / Hans Lucas pour Solidarités International

Soutenez notre action

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS