Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

macedeoinemigrants

Opération ''kit dignité'' avec Goodeed : de la collecte à la distribution

Dans les Balkans, principalement en Grèce et en Macédoine, Solidarités International a décidé d’apporter sa réponse à la crise migratoire qui secoue l’Europe en distribuant des kits dignité aux réfugiés. Comment choisir les bénéficiaires de ces kits ? Que met-on dedans ? Comment se déroule une distribution ? Christophe Vavasseur, responsable géographique, répond.

 

250, c’est le nombre de kits dignité comprenant savon, dentifrice, serviette, rasoir…  financés grâce au soutien des internautes lors de l’opération de collecte réalisée en partenariat avec le site Goodeed qui permet de faire des dons gratuitement en regardant de la publicité sur internet. Lancée sur quelques jours seulement, cette opération a été un véritable succès puisqu’au départ l’objectif à atteindre n’était que de 200 kits. Face à l’engouement des internautes, cet objectif a été réévalué et les 250 kits financés ont pu être atteints. Désormais, ce sont les équipes de Solidarités International  dans les Balkans qui reprennent la main afin de composer et de distribuer ces kits aux plus fragiles. Prévue dans le centre d’accueil d’Idoméni au nord de la Grèce, la distribution devrait se faire sur un autre site en raison de l’évacuation du camp le 24 mai 2016 par les autorités grecques.

Grece Goodeed bilan

Composer des kits en concertation avec tous les acteurs

"Pour les distributions prévues dans les Balkans, nous nous sommes coordonnés avec les autres acteurs qui agissent dans la région. Dans notre kit dignité, nous avons donc choisi de mettre des articles qui viennent compléter ceux ayant déjà été fournis aux réfugiés par d’autres ONG. Ainsi, on va mettre dans notre kit dignité des lingettes pour bébé par exemple mais pas de serviettes hygiéniques, cet article ayant déjà été distribué par d'autres organisations. Mais cela exige beaucoup de travail de notre part. La coordination prend en effet beaucoup de temps."

Après la collecte, la distribution

"Là encore, nous nous coordonnons avec les autres acteurs humanitaires en place. Partant de ce constat, nous allons tenter d’atteindre ceux qui ont le moins de chances de bénéficier d’une aide. De notre point de vue, il est important de viser les personnes qui, sur les sites d’accueil, sont situées le plus loin des points de distribution habituels. En effet, on peut estimer qu’ils ont moins eu accès à des distributions. Et surtout on essaie d’avoir accès aux personnes arrivées le plus récemment. Celles qui sont là depuis un moment ont de fortes chances d’avoir déjà bénéficié d’une aide. Pour rentrer dans le détail, une fois les sites sur lesquels nous prévoyons de distribuer les kits identifiés, nous n’allons pas faire de distinction entre les familles. Nous allons distribuer les kits à toutes celles qui se trouvent sur le site identifié. On appelle cela du ‘’Blanket Distribution’’. C’est-à-dire que l’on donne la même chose à tout le monde."

Grece kit Goodeed GRD

La distribution, un vrai savoir-faire

"Pour la distribution, on apporte aussi un savoir-faire.  Sur les sites que l’on trouve dans les Balkans, on peut soit réaliser une distribution depuis un point de rencontre soit se déplacer de tente en tente pour délivrer les kits en main propre à chaque famille. C’est ce que nous allons faire. Une distribution, ça ne se passe pas n’importe comment ! On a vu beaucoup de personnes de très bonne volonté en Grèce, comme en Macédoine et sur la crise migratoire en général.  Malgré les moyens qu’ils mettent en œuvre, l’énergie qu’ils déploient, ils n’ont pas toujours un savoir-faire sur les techniques de distribution.  C’est là que nous, organisation spécialisée, nous pouvons intervenir et travailler avec ces personnes en synergie. Il ne s’agit pas d’être en compétition avec ces autres acteurs mais bien de travailler ensemble pour apporter une aide plus efficace."

Pour visionner l'entretien complet de Christophe Vavasseur et Goodeed rendez-vous sur la page Facebook de Goodeed

Photos : ©Anaïd de Dieuleveult / Hans Lucas pour Solidarités International

Soutenir nos équipes

JEFAISUNDONBLEU
 

En savoir plus

- Crise migratoire : Solidarités International ouvre une mission dans les Balkans
- Notre mission dans les Balkans
- Imane, réfugiée syrienne bloquée en Macédoine : "Je suis fatiguée et sans argent"
- Balkans : auprès des naufragés de l'exil

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS