Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

banniere

Rencontre avec Alice Vahanian, représentante de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL à Londres

Dans sa stratégie de développement, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a décidé d’ouvrir un bureau à Londres afin de se rapprocher des acteurs humanitaires anglophones. Rencontre avec la représentante de l’organisation sur place, Alice Vahanian, 38 ans, 10 ans de terrain.


D’où t’es venu ton envie de travailler dans l’humanitaire ?

J’ai grandi dans un environnement international qui m’a donné goût au voyage et la découverte de l’autre. A l’université j’étais membre d’une petite association qui menait des actions de soutien auprès des SDF et des enfants hospitalisés en France. Nous avons par la suite mené des chantiers de développement à Calcutta en Inde. Ces expériences m’ont donné l’envie d’allier mon goût pour le voyage à l’intérêt d’action qui ont du sens et j’ai eu la chance d’être acceptée au DESS d’Aide Humanitaire d’Aix en Provence.

Tu as travaillé de nombreuses années au Libéria pour différentes organisations (Première Urgence Merlin, Médecins du Monde, Handicap International) à différents postes, qu’est ce qui t’as poussée vers ce pays, qu’est-ce qui t’y a fait rester ?

Initialement, ce qui m’a donné l’envie d’aller travailler au Liberia, a été la problématique de la réintégration des enfants-soldats. J’ai donc pris un poste chez Première Urgence juste après la fin de la guerre sur un programme de distribution de nourriture dans les camps de Désarmement, Démobilisation, Réhabilitation & Réintégration (DDRR) pour anciens combattants. Peu après, j’ai eu l’opportunité de travailler sur un programme de relance du système de santé (santé communautaire, soins de santé primaire & secondaire…) dans la Région de Grand Bassa avec l’ONG Merlin. J’ai ensuite rejoint Médecins du Monde puis Handicap International à différents niveaux, sur d’autres problématiques de santé (santé maternelle, santé mentale, service de réhabilitation physique…). C’est ma passion pour les problématiques de reconstruction des systèmes de santé qui m’a fait rester de nombreuses années au Libéria. Minées par 14 années de guerre, toutes les infrastructures de santé et les services de bases ont été détruits. Il était donc passionnant d’être un membre actif de cette reconstruction.

Après tes années de terrain, tu as choisi de reprendre des études… Pourquoi ce choix ?

Après 10 ans de terrain, dont 7 au Libéria, j’ai eu envie de faire une pause. J’ai surtout eu envie de formaliser et légitimer cette expérience. J’ai donc intégré la London School of Hygiene and Tropical Medicine, une école reconnue que j’avais eu l’occasion de voir à l’œuvre à plusieurs reprises sur le terrain. Pendant 3 ans, j’y ai travaillé sur des programmes de recherche en santé publique.

Alice Vahanian Solidarits International

Désormais basée à Londres, prendre en charge le bureau de Solidarités International au Royaume Uni ne va pas trop t’éloigner du terrain ?

J’avais quitté un peu le monde de l’humanitaire mais j’ai toujours gardé l’envie d’y revenir dans un coin de ma tête. Mais étant désormais installée à Londres, j’avais aussi envie de rester dans cette ville qui me tient à cœur. Pourquoi SOLIDARITÉS INTERNATIONAL ? Parce que j’ai souvent eu l’occasion de côtoyer les équipes sur le terrain. J’ai toujours apprécié leur façon de travailler. C’est donc assez naturellement que je me suis tournée vers l’organisation quand l’occasion s’est présentée. Ce poste me permet aussi d’allier plusieurs composantes de mon parcours et de ma personnalité : mon expérience en ONG, mes compétences en gestion administrative et en planification stratégique, mon goût pour le networking et la représentation, ma connaissance du contexte humanitaire international et ma connaissance du Royaume-Uni. Quant à savoir si ce n’est pas trop loin du terrain… Ouvrir ce bureau de Londres, c’est un peu comme ouvrir une petite mission !

A Londres, quels vont être les défis qui se présentent à toi ?

Dans ma carrière, j’ai toujours été en faveur de ces bureaux de représentation d’ONG. J’ai eu l’occasion d’en voir les bénéfices lors de mon expérience avec MDM et HI qui ont des bureaux à Londres mais aussi en Suisse, en Allemagne, au Japon, au Pays-Bas, etc... Cela permet, entre autres choses, d’internationaliser le recrutement de personnel notamment anglophone. Cela donne aussi accès à des financements plus diversifiés. Et c’est un de mes gros défis pour ce bureau : renforcer la présence et visibilité de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL auprès des acteurs humanitaires et EHA basés au Royaume-Uni; renforcer nos relations avec nos partenaires actuels (bailleurs: DFID, opérationnels : Save the Chidren, universitaire : WEDC etc…), et développer de nouveau partenariats. Il y a de vrais défis à relever puisque le Royaume-Uni compte énormément d’acteurs bien établis et qu’il va donc falloir petit à petit imposer Solidarités International parmi eux comme un acteur qui compte !

Tu travailles désormais pour SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, quels sont les atouts de l’ONG pour toi ?

Pour moi, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL est une belle ONG dans la culture de l’humanitaire à la Française – avec un véritable engagement humanitaire au service des populations, et une approche réellement opérationnelle, proche du terrain, des bénéficiaires et reconnue par les organisations humanitaires comme un acteur important sur les problématiques Eau, hygiène et assainissement d’urgence et en Sécurité Alimentaire. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL est aussi une ONG qui a eu une croissance réfléchie. Ses procédures de gestion et les outils techniques mis en place sont sains ce qui en fait une organisation fiable, professionnelle tout en restant une organisation à taille humaine. Des atouts qui me correspondent parfaitement.

Alice en 5 dates :

Naissance : 13 janvier 1978
1er diplôme (Marseille) : Septembre 2001
1er mission humanitaire : Septembre 2001 au Cambodge
2e diplôme (Londres) : 2013
Ouverture du bureau de Londres : 2016

 

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS