Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

banniere-espace-presse

Témoignages

Afghanistan : les populations au cœur de nos préoccupations

L'Afghanistan est une mosaïque de populations et de problématiques auxquelles l'aide humanitaire doit s'adapter : des déplacements de populations récurrents aux crises plus structurelles nécessitant des réponses sur le long terme. Yolène, référente audit interne, a la double responsabilité de la redevabilité de l'aide envers les bailleurs de fonds, mais surtout envers les personnes dans le besoin. Piqûre de rappel.

Afghanistan : « L’investissement des populations de Bamyan est la force de tous nos projets »

A Bamyan, dans le centre de l’Afghanistan, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL mène depuis plus de 4 ans des projets d’accès à l’eau, à l’agriculture et des projets de gestion des ressources. Des programmes basés sur des méthodes participatives impliquant les populations.

Afghanistan : la volonté sans faille des populations

En Afghanistan de nombreuses personnes sont encore déplacées à cause des conflits qui sévissent toujours dans certaines régions. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient principalement sur trois provinces : le Wardak, auprès des déplacés, Khost sur l’eau et l’hygiène en faveur des réfugiés pakistanais, et Bamyan, où les activités mises en place sont plus durables. Après 10 mois en tant que coordinateur de programmes, Yann Julou évoque la volonté qui anime encore les Afghans après tant d’années de conflit.

Afghanistan, province de Wardak : soutenir les populations déplacées par le conflit

Dans la province de Maydan Wardak, des centaines de familles ont dû fuir et fuient encore leur foyer, menacées par un conflit armé récurrent. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL apporte une assistance à ces familles déplacées qui vivent aujourd’hui dans des conditions précaires, près de la capitale de la province, Maydan Shahr.

Afghanistan : « Accompagner au maximum le personnel local »

Dans un pays où seuls 31% de la population mange à sa faim, Bamyan est une véritable lueur d’espoir à laquelle Manuel Vaxelaire a contribué avec son bagage d’agronome et le climat de confiance créé avec les communautés. Manuel revient d’une mission de près de deux ans à Bamyan, « le coin le moins dangereux d’Afghanistan ». Il revient sur son expérience afghane.

Afghanistan : les résultats positifs des Associations des Usagers d’Eau

Dans la Province de Bamyan, les enjeux du développement rural sont intrinsèquement liés à la raréfaction des ressources naturelles (sol, eau et pâturages) et aux irrégularités climatiques. Dans cette optique, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a favorisé la création d'Associations des Usagers d'Eau (AUE) chargés notamment du partage et de la gestion de la ressource. Témoignages.

Afghanistan : "Rien ne m'empêche de travailler" - Zahra témoigne

Zahra Moradi a 32 ans et travaille pour SOLIDARITÉS INTERNATIONAL à Yakawlang, sa ville d’origine en Afghanistan. Lors de la Journée Internationale de la Femme, nous avons souhaité rendre hommage à toutes nos équipes féminines à travers ce beau témoignage de Zahra.

BAROMETRE DE LA FAIM : Un agriculteur afghan témoigne

PRENDRE SOIN DE SON ENVIRONNEMENT, UN BESOIN VITAL POUR LES ELEVEURS AFGHANS
Découvrez la contribution de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL à la 4ème édition du Baromètre de la Faim, co-écrite par Bertrand Noiret, anciennement Responsable du programme sécurité alimentaire à Yakawlang dans la province de Bamyan, et Julie Mayans, Référente sécurité alimentaire, basée au siège.

Shafi Nayebkhill : De Kabul à Juba

Membre de longue date de notre équipe nationale en Afghanistan, Shafi s’apprête à partir pour la première fois en expatriation. Direction : Soudan du Sud, où il sera confronté aux challenges d’un nouveau contexte.

Emmanuel MOY - Jours tranquilles à Kaboul

Emmanuel MOY publie son journal de bord "Jours tranquilles à Kaboul" Emmanuel Moy, ancien volontaire en Afghanistan avec SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, vient de publier "Jours tranquilles à Kaboul". Un carnet de voyage sur ses expériences et réflexions, qu’il présentera au Salon du Livre le dimanche 23 mars 2014. Il nous explique ce qui l’a inspiré.

AFGHANISTAN : Des coupons contre la faim

Dans la Province de Bamyan, la sécheresse a frappé si fort cette année que les habitants de plusieurs villages isolés n’ont plus de réserves alimentaires pour faire face à l’hiver. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, qui mène dans la région des actions de soutien agricole, organise en urgence une distribution alimentaire pas comme les autres. Bertrand Noiret, responsable de notre projet sécurité alimentaire à Yakawlang explique nos actions sur place.

AFGHANISTAN : Parole de bénéficiaire

Hassadullah, agriculteur à Ghorad, Saighan District, Bamyan Province « Je suis sûr que notre village est le meilleur élève de Solidarités International ! » affirme Hassadullah avec un grand sourire.

AFGHANISTAN : En direct du terrain

Anurak BOONTAPRUK, Responsable Programme WASH (eau, hygiène et assaisnissement) à Kaboul Anurak, surnommé Ae par ses amis, est arrivé en Afghanistan en octobre 2012 pour sa première mission en tant qu’expatrié.

"La construction de ces toilettes a changé notre vie"

Mahbooba a une quarantaine d’années. Elle est originaire de Charikar au nord-ouest de Kaboul.

"Le manque d'eau potable est notre principale problème"

Dans le camp d’Arghandi, situé à une heure du centre-ville de Kaboul, la situation en matière d’accès à l’eau est extrêmement critique.

Bangladesh : quand l’eau tue en silence

Chaque jour, au Bangladesh, 20 millions de personnes sont exposées à l’arsenic, un tueur silencieux, présent dans les eaux souterraines du pays et qui cause de nombreuses maladies. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL souhaite créer un projet, soutenu par le Fonds eau de l'agglomeration de Saint-Omer, pour récolter les eaux de pluie. Une solution qui pourrait changer la vie de Lima, 22 ans, et de la petite Nayan, 10 ans. Elles témoignent.

BANGLADESH : Aider les agriculteurs à faire face aux catastrophes naturelles

La Journée internationale de la prévention des catastrophes a lieu tous les ans le 13 octobre. Cette année, ce fut l'occasion de faire un focus sur nos activités au Bangladesh, qui visent à aider les agriculteurs à mieux s'adapter aux catastrophes naturelles, récurrentes dans le pays.

"Nous vivons dans des conditions inhumaines"

Feli Kathum, 22 ans,  habitante du village côtier de Kanaidia, dans le sud-ouest du pays, sinistrée des inondations  dernier.

Bangladesh : ''La digue qui protégeait notre village s'est rompue''

Témoignage de Ful-Jan Katum Bibi, sinistrée des inondations qui ont touché le sud-ouest du Bangladesh l'été dernier... & qui, aujourd'hui, prend part à nos actions de reconstruction.

COTE D'IVOIRE : Un pays en voie de cicatrisation

Suite aux élections présidentielles contestées de novembre 2010, la Côte d’Ivoire a plongé dans une crise profonde. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL rouvre alors sa mission pour intervenir en urgence auprès des communautés touchées de plein fouet par la guerre civile qui fait rage dans le pays. Abel Sollier, chef de mission, revient sur trois ans d’action et sur la fermeture de notre mission, signe d’un pays apaisé qui semble bel et bien se trouver sur la voie du développement.

Madeleine, de Blody - Reconstruire des abris au plus vite

"J’ai dû fuir mon village natal, Blody, dans la région de Moyen Cavally, située à l’ouest du pays et me réfugier au sein de la mission catholique de la ville de Douékoué. Après huit mois loin de chez moi, j’ai décidé de retourner vivre auprès de mes frères et sœurs sur la terre de mon grand-père", raconte Madeleine.

HAITI : "La reconstruction urbaine doit être faite par et pour les gens"

Géraldy Nogar est Adjoint au coordinateur urbain pour le projet de reconstruction de Christ Roi - Référent approche communautaire. Ici, il fait le bilan des cinq dernières années, charnières pour son pays, et pour lui.

''Le choléra fait encore des ravages''

Marie-Alice Torré, notre chef de mission en Haïti, attire l'attention sur le manque de moyens alloués contre le choléra.

Haïti : ''Après Sandy, il faut agir vite''

Interview de Baptiste Millet, responsable de nos programmes en Haïti à propos de notre réponse d'urgence à l'Ouragan qui a ravagé Haïti le 25 & 26 octobre derniers.

''Pour les plus fragiles, le choléra, c'est la mort''

Témoignage d'Edeline, 28 ans, superviseur de le promotion de l'hygiène, membre de l'équipe de réponse d'urgence à l'épidémie de choléra qui a éclaté à Port-au-Prince en octobre 2010.  

''Il y a un avant et un après le 12 janvier''

Un récit de Géraldy Nogar, Haïtien de 27 ans, survivant du séisme du 12 janvier 2010, aujourd'hui responsable terrain chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL.

''Nous avons défini un plan d'aménagement avec les habitants''

Description de notre projet d'appui au retour débuté en 2010, par Fabrice Perrot, coordinateur programme.

Kenya : les communautés font la promotion de la sécurité alimentaire au Festival de Turkana

Six membres de communautés du nord de Marsabit, au Kenya étaient présents au Festival culturel de Turkana pour présenter les activités de sécurité alimentaire et de moyens de subsistance agricoles mises en place par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Parmi eux, se trouvait Roba, fier des résultats des activités réalisées aux côtés de l’organisation.

Kenya : “On peut tout faire pousser !”

Le Comté de Marsabit au Kenya est une zone vaste et aride. Notre zone de travail se situe au cœur d’un large désert où la sécheresse récurrente aura potentiellement des effets dévastateurs sur la communauté pastorale du Comté. Depuis 2006, l’équipe de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL au Kenya s’applique à développer les capacités de résilience de ces communautés en termes de moyens d’existence et d’eau, ainsi qu’à travers la gestion communautaire des réductions de risque de catastrophe (CMDRR, Community Managed Disaster Risk Reduction). Getachew Demasa, notre coordinateur terrain dans la région du North-Horr, nous livre son expérience dans la région.

Kenya : le défi de la sécurité alimentaire en temps de sécheresse

Présente au Kenya depuis 2006 pour répondre à la sècheresse qui accable le nord du pays depuis de nombreuses années SOLIDARITES INTERNATIONAL contribue depuis 2 ans à développer la capacité des populations à résister durablement à la sécheresse, avec le soutien du service britannique de développement (UK Aid) et de l’Union Européenne (EuropeAid). Nous avons rencontré trois bergers dans le comté de Marsabit qui ont participé à nos programmes.

Kenya-Somalie : un an après l'urgence, retour à une action de fond

INTERVIEW - L’été dernier, les pays de la Corne de l’Afrique subissaient la pire sécheresse de ces 60 dernières années. Un an après, notre chef de mission Kenya-Somalie, Keith Porter, fait le point sur une situation toujours fragile pour des centaines de milliers de personnes qui peinent à récupérer de ce choc.

Sécheresse : résister au manque mortel d'eau et de nourriture

Renaud Douci, responsable des publications et des relations presse, revient du Kenya où il a suivi nos équipes dans les bidonvilles de Nairobi, puis dans le nord, où sévit la sécheresse.

Kenya : "intervenir en urgence et réfléchir à long terme"

Témoignage de Bérengère Tripon, notre responsable Desk Afrique au siège, qui revient du Kenya.

"Le pays se relève après 14 ans de guerre"

Après 1 an et demi sur le terrain, Denis rentre au siège pour nous faire part de son expérience !

Mali : de nombreux défis restent à relever

Alors que les Accords d’Alger laissaient imaginer la fin d’une crise sans précédent au Mali, les besoins des populations maliennes semblent ne pas diminuer pour autant. Olivier Krins, Chef de Mission au Mali, nous apporte son éclairage sur une crise qui, même si sortie du paysage médiatique et considérée comme terminée, continue encore d’affecter un grand nombre de personnes.

Mali - Décryptage : « Une aide d'urgence qui reste fondamentale »

Analyse d'Hélène Quéau sur la situation au Mali Une crise qui persiste La crise qui secoue le Mali depuis le début 2012 est une crise complexe qui a ébranlé toutes les structures institutionnelles du pays et engendré le déplacement de plus de 470 000 personnes à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Malgré la prise de contrôle des villes principales du centre et du nord du Mali, l’insécurité persiste et l'accès humanitaire aux populations du Nord demeure limité.

Mali : " Faire face à de multiples risques humanitaires "

SAHEL. Responsable de nos opérations au Sahel, Hélène Quéau revient sur la situation humanitaire au Mali où nos équipes mobiles interviennent au cœur d’un pays en guerre.

Mali : "Aller là où les besoins sont les plus importants"

"SOLIDARITES INTERNATIONAL a été parmi les premières ONG à intervenir au Nord du Mali, où insécurité alimentaire & choléra menacent, indique Franck Abeille, notre chef de mission."

Fadimata, réfugiée avec sa famille dans le camp de Mberra

Fadimata WALETT a fui les combats qui sévissent au Mali, et plus particulièrement la région de Tombouctou. Depuis le 3 février, elle vit avec ses 5 enfants et ses 3 petits-enfants, dans le camp de Mberra.

Décryptage - Les populations du Sahel : victimes de la sécheresse

Peggy Pascal, Responsable de notre département technique, spécialiste en sécurité alimentaire. Le manque d'eau, de terres arables et la pauvreté structurelle en font une région où l'insécurité alimentaire est chronique et permanente.

Mauritanie : "De l'eau pour les 60 000 réfugiés du camp de Mberra"

Depuis la mi-février, SOLIDARITES INTERNATIONAL apporte une aide humanitaire d’urgence aux dizaines de milliers de personnes réfugiées dans le camp de Mberra, largement sous-équipé en points d’eau comme en latrines. Entre 300 et 600 personnes arrivent encore chaque jour.

Fadimata Walett, Réfugiée avec sa famille dans le camp de Mberra

Grâce à l’eau potable apportée par SOLIDARITES INTERNATIONAL, je peux remplir chaque jour mes 4 jerricans. Il est primordial pour ma famille que ces distributions continuent…

Décryptage - Les populations du Sahel : victimes de la sécheresse, affectées par le conflit malien

Peggy Pascal, Responsable de notre département technique, spécialiste en sécurité alimentaire. Le manque d'eau, de terres arables et la pauvreté structurelle en font une région où l'insécurité alimentaire est chronique et permanente.

Mohamed, Réfugié malien responsable d'équipe "promotion de l'hygiène"

Bonjour ! Je me nomme EL ANSARI MOHAMED AHMAD, je suis réfugié au Camp de réfugiés de Mberra en Mauritanie. Ce que je veux dire c’est qu'on ne savait pas quoi faire avant l'arrivée de l'ONG SOLIDARITES INTERNATIONAL sur comment obtenir de l'eau au moins pour la boisson, des latrines pour déféquer et changer les comportements pour des bonnes pratiques d'hygiène.

Tefi Randriamarolo - 27 ans, log admin base de Bassiknou

J'ai mis mon pied en Mauritanie le 08/04/2012 à 00h30 après un briefing de 5 jours à Nouakchott (NKC), je suis arrivé à Bassiknou le 13/04/2012.

Rencontre avec Kaltoum, Réfugiée Malienne

A quelques kilomètres de la frontière malienne et à plus de 1 200 kilomètres de la capitale Nouakchott, mon premier mot de Tamashek a été "toufitt". Et ça ne signifie ni bonjour, ni merci…

Myanmar : les tensions au nord Rakhine peuvent impacter nos activités dans le centre du Rakhine

Depuis début octobre 2016, des violences ont éclaté dans le nord de l’Etat du Rakhine. Alors que SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient dans trois localités du centre de cet Etat, les conséquences de ce qui se produit au nord peuvent impacter durablement les activités de nos équipes. Alice Vantournhoudt, chargée de reporting pendant un an sur la mission Myanmar, revient sur le contexte actuel tendu.

Myanmar : des opportunités qui redonnent de l’espoir

Au Myanmar, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL propose aux retournés et aux personnes déplacées de nouvelles opportunités professionnelles et durables, grâce aux distributions de liquidités et aux prêts. Des personnes ayant fui leurs villages et qui ont tout perdu témoignent de l’importance de ce soutien.

Myanmar : le regard d’une femme déplacée

Après les violences qui ont eu lieu dans l’Etat du Rakhine en 2012, environ 140 000 personnes ont été déplacées. Parmi celles-ci, beaucoup de femmes et d’enfants, telle qu’Amira, qui a fui de chez elle avec son mari et ses enfants. Aujourd’hui, elle vit dans le camp de Koe Tan Kauk (KTK), dans le township de Rathedaung, où SOLIDARITÉS INTERNATIONAL essaye d’adoucir les dures conditions de vie qui y règnent.

Myanmar : témoignages de personnes déplacées par les conflits

En 2015, au Myanmar, près de 235 000 personnes sont affectées par les conflits et déplacées de leur lieu de vie originel depuis plus de trois ans. Ces populations affectées résident principalement dans deux régions du pays, le Kachin et le Rakhine. Rencontres avec des témoins de ces deux Etats.
FaLang translation system by Faboba

Contact presse

Pour recevoir nos communiqués, effectuer un interview ou un reportage, merci de contacter :

Tugdual de Dieuleveult
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+33 1 76 21 87 11

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS