Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

banniere-espace-presse

Ahmed Fadel, responsable de camp au Darfour, Soudan

Forage

Quelques jours après, au milieu de nulle part, le paysage est toujours le même : des jerrycans d'eau alignés devant les rampes destinées à la distribution quotidienne de l'eau. Sécheresse, soleil et visages indifférents. Mais je sais que les besoins en eau sont croissants. La foreuse arrive, l'équipe se met immédiatement à identifier des sites potentiels.

Un Four (habitant du Darfour) s'adresse à nous, en regardant le matériel acheminé jusqu'ici : « Vous allez nous trouver de l'eau ? ». Un espoir est né.

Dès le matin, les foreurs installent la machine. Il est 9h, heure locale, allons-y les gars, commençons, et prions pour trouver de l'eau : potable, claire et avec suffisamment de débit. A 13h, il faut manger un morceau pour reprendre des forces. Autour de la table, l'ambiance est tendue. Nous sommes impatients et chacun dans sa tête se pose les questions que tous les autres partagent.

18h. Je vais visiter le site de forage après avoir fini la journée dans les camps, rêvant de voir l'eau jaillir du trou, et oui, j'arrive au bon moment, quelque chose commence à sortir... Nous arborons des sourires joyeux mais ce n'est que de la boue inexploitable. Je regarde autour de moi et je vois les visages de ces centaines d'enfants, de femmes et de vieux qui ne comprennent pas notre réaction. Je ressens une douleur dans mon esprit. Je rentre cela en moi pour ne pas voir la déception sur tous les visages entourant le site depuis les premières heures de cette journée.

Je rentre, l'esprit vide, ce n'est pas bien grave nous réussirons demain. Le soleil s'incline vers l'Ouest…

« Echo 8, Echo 8, for November 4… ECHOOOO 8, répond ! ». Le hand-set hurle. « YES, November 4. Go ahead, y'a quoi ? ». « November 4 : viens vite, vite, SPEED, SPEED… ». Moi : « Un problème ? ». November 4 : « Call to everybody : de l'eau… WATEEEEEEERRRRRRRR ! ».

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

Contact presse

Pour recevoir nos communiqués, effectuer un interview ou un reportage, merci de contacter :

Tugdual de Dieuleveult
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+33 1 76 21 87 11

Newsletter

encart-newsletter

RECEVEZ L'ACTUALITE DE NOS MISSIONS :

S'abonner

Notre journal

journal-84

Actualités, reportages, éclairages... notre revue trimestrielle permet de comprendre et suivre nos actions sur le terrain.

> Lire le dernier numéro

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS