Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

focus qui contexte

Mission Kenya

Faciliter l'accès à l'eau potable dans les zones arides frappées par les catastrophes climatiques

Après l’urgence « sécheresse dans la Corne de l’Afrique » de l’été 2011, notre équipe terrain fournit aux communautés pastorales du nord du Kenya des solutions durables pour avoir accès à l’eau et l’assainissement.

Le Kenya est considéré comme un pays aux ressources en eau limitées. En 2008, seuls 59 % des Kenyans (83% en zones urbaines et 52% en zones rurales) avaient accès à des sources d’eau potables améliorées. L’accès aux structures d’assainissement est également limité. En zones urbaines, 51% de la population utilisent des latrines partagées, tandis qu’en zones rurales, la défécation à l’air libre est toujours pratiquée.

La région de Marsabit est l’une des régions parmi les plus pauvres du Kenya, avec plus de 90% de sa population totale vivant sous le seuil de pauvreté absolue c’est-à-dire en incapacité de répondre à leurs besoins vitaux. Le mode de vie prédominant est culturellement et historiquement le pastoralisme nomade qui, bien que considéré comme le mode de vie le plus approprié et durable pour la région, reste hautement vulnérable aux chocs climatiques. La région souffre de sécheresses récurrentes et d’affrontements réguliers entre les tribus vivant dans la région ainsi qu’avec les tribus de deux pays voisins, l’Ethiopie et le Soudan du Sud.

L’accès à une source d’eau potable tout au long de l’année est estimé par SOLIDARITES INTERNATIONAL à moins de 15%. Cet accès limité à l’eau potable a un impact négatif sur le bétail et les hommes, avec la prévalence des maladies liées à l’eau telles que la diarrhée (facteur clé de la persistance d’un haut niveau de malnutrition).

Dans la région, les années de sécheresse deviennent la norme et l’impact sur les populations est de plus en plus fort. Pour faire face à cette situation humanitaire critique, SOLIDARITES INTERNATIONAL intervient dans la région dans une stratégie de réduction des impacts des risques naturels sur les populations.

Les bénéficiaires du projet : Au total, ce sont 20 000 personnes qui bénéficieront directement des bénéfices de notre action.

Les principales actions mises en œuvre :

  • Réhabilitation du réseau de distribution d’eau de la ville de Gataab et construction d’un système de distribution d’eau potable à Qorqa.
  • Gestion des comités de l’eau avec la formation des membres de ces comités pour renforcer leurs capacités.
  • Construction de blocs de latrines dans les écoles et de latrines partagées pour les ménages.
  • Promotion de l’hygiène et campagne de changement des comportements dans l’ensemble des villages et des écoles de la zone du projet.

Les partenaires du projet Union Européenne, SmartPharma Consulting, Fonds Suez Environnement initiatives, Agence de l'Eau Seine Normandie, Parc du Morvan.

Cliquez sur la photo et regardez notre projet en images

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS